AccueilLigue 2017FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alf
ALF : Avatar Légendaire du Floodeur
avatar

Messages : 9056
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 38
Localisation : Metz (Cinq Sept über Alles)

MessageSujet: Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]   Mar 19 Juin 2012, 23:12

Sirotant tranquillement son whyskar « on the rock », ça faisait un bon moment que cet étranger un peu louche discutait avec Billy-Bob, le patron du « Rat Crevé ». Ce petit jeune ne savait peut-être pas que ce bar à vin était le repaire officiel des Desperados Housewine, et que la langue des étrangers trop bavards finissaient comme amuse-gueule sur les tables de leur carré VIP.
Au bout d’une demie heure, Billy-Bob fit signe au célèbre Johnny B. Root, le chef des Desperados pour lui présenter l'étranger. Johnny se leva du confortable fauteuil privé installé au fond de l’alcôve réservée au gang pour venir s’accouder au bar avec l’inconnu.

- Salut mec, alors comme ça tu t’intéresses à notre bande de joyeux lurons hein ? Tu poses pas mal de questions pour un pied tendre… t’es de l’Arbites ?
Ah OK, t’as entendu parlé de nous et t’aimerais nous rejoindre ! Ben va falloir t’accrocher à ton slip mon p’tit gars : vaut mieux être sévèrement burné ou carrément fracassé du bocal pour entrer chez nous !

C’est comment ton blaze ? Moi c’est Johnny B.Root. Si tu veux savoir d'où vient ce nom, t’as qu’à demander à ta mère. Ah, elle est bonne celle-là hein ?
Allez c’est bon fait pas la gueule, et range moi direct ton opinel ou j’te colle une prune entre les burnes. Fait pas trop l'chaud ici gamin.

Bon, trêve de politesses, si tu veux nous suivre faut déjà que j’te présente mes gars. On commence par mes deux as de la gachette : Gradouble, et Bobby Déglingo. Mon p’tit gros se balade jamais sans son bolter lourd, c’est un peu encombrant mais ça éloigne les curieux. D’ailleurs j’te conseille de pas rester trop prêt de lui, parce que sa pétoire a la fâcheuse tendance à lui péter à la gueule régulièrement. Mais il a de quoi encaisser ce gros sac, la graisse ça amortit les shrapnels, même sans sa pétoire ça l’a jamais empêché de continuer à se battre.
Bobby Déglingo lui c’est un vrai fou furieux : il a jamais eu peur de rien. A une époque il utilisait un lance-flammes, il faut vraiment pas être net pour utiliser ce genre d'engin ! D'ailleurs lui aussi il a eu comme qui dirait un petit souci avec son arme. T’as qu’à mater sa tronche, ça a laissé des traces… Vu que son lance-flammes était HS, il a chopé une vieille mitrailleuse. C’est déjà plus sûr comme technologie, mais entre ses mains rien n’est jamais certain de ne pas exploser…

Les deux gros blacks que tu vois au fond en train de se faire un bras de fer c’est les deux frangins : Sammy-Joe et Bobby-Jim. Ils font toujours tout ensemble. Ouais vraiment tout ! Demande à ta mère : elle dois sûrement se souvenir de mes deux étalons black, à mon avis elle a toujours du mal à s’asseoir aujourd’hui ! Ah ah ah !
Ben quoi ? Tu les aimes pas mes blagues ?

Là sur cette table c’est Jean-Raoul, qui se tape un sauciflard de raton avec Ronald, le chauve à sa droite. Ouais je sais, il est vraiment habillé comme un clown ce crâne d’œuf… Ronald Mc Donald qu’il s’appelle, il descend soi-disant d’un clan qui venait des Hautes terres de je sais pas où... des mecs qui portaient des jupes à carreaux à c'qui paraît... tu parles d'une bande de lopettes !

Là celui qui essaie de draguer ces putes du clan des Escher c'est Beau Gosse, le playboy de la bande. Il est tout le temps en train de prendre la pose à l'américano avec son double shotgun a canons sciés. Mil se la raconte un peu mais il est pas méchant, et puis il a aucune chance avec ces lesbos d'Escher de toute façon ! Il va rentrer chez lui la queue entre les jambes, mais heureusement y'a toujours ta mère pour la soulager, hé hé hé ! Allez quoi, dérides-toi un peu gamin !

Et le petit dernier là qui essuie le vomi des clients c'est Rodrigo p'tite bite, notre Kid. Il aime pas trop le nom qu'on lui a donné, mais faut dire qu'il est pas encore pubère le gamin. Avec lui, même ta mère ne craint rien, et pourtant l'Empereur sait que tout le monde lui est passé dessus !

Bon alors ça t'intéresse toujours de venir chez nous ? Bon, t'as perdu ta langue ou quoi ?

Quoi ? qu’est ce que t’as dit sur ma mère espèce d’enflure ?




_________________
Vice Président

Dis-leur merde aux leaders !
(mais gentillement I love you)


Dernière édition par Alf le Mar 09 Oct 2012, 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alf
ALF : Avatar Légendaire du Floodeur
avatar

Messages : 9056
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 38
Localisation : Metz (Cinq Sept über Alles)

MessageSujet: Re: Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]   Sam 11 Aoû 2012, 16:37

Update du sujet !
(voir description de la bande ci-dessus)


On zonait tranquille dans le parc des 4 Bornes quand on a entendu des voix nasillardes au loin.

On a envoyé Ptite Bite voir qui venait nous déranger dans notre squat et il nous a raconté qu'y a une demi-douzaine de crânes chauves habillés avec des imper' qu’arrivaient vers chez nous... c'était ces putain d'exhib' de Delaque ! Ils voulaient sans doute se faire bronzer l'asticot au grand air devant les gamins du parc, ces salopards !

Ni une ni deux qu’on se met à couvert, Gradouble et Bobby grimpent 4 à 4 les marches de la haute tour en ruine et nous autres on se sépare en 3 groupes au sol. Nos 2 balaises ont une super ligne de vue sur les 2 balaises ennemis.
Bobby aligne le premier gars d’en face : mitrailleuse contre mitrailleuse ! Mais il n’arrive pas à le blesser… par contre il a bien réussi à enrayer son arme ce con ! Bon, au moins l’autre abruti d’en face s’est jetté à terre, ça nous laisse un peu de répit face à sa mitrailleuse à lui.

Du coup Gradouble fait un tir soutenu pour essayer d’arroser les 2 balaises ennemis d’un seul tir.
Il en fout un au sol en lui collant un pruneau dans les burnes : ce fils de rat ne fera que ramper en se vidant de son sang pendant tout le reste du combat !
Par contre à la fin de la volée de bolts, y’en a un qui s’est coincé dans le canon de l’arme… et qui a tout fait péter ! Gradouble s’est pris une bonne explosion en pleine gueule quand le magasin du bolter lourd a sauté mais il s’en est sorti avec les poils des couilles à peine roussis.

Le point négatif c'est que sans arme lourde pour couvrir notre avance, on est un peu mal… avec les autres gars on avance à couvert vers la grue effondrée au milieu du parc pendant que les deux frangins Bobby-Jim et Sammy-Joe se mettent en position de tir sur un bâtiment.


En voyant que ça chauffait dans le coin, ces salopards-de-violeurs-de-petits-enfants-de-Delaque se sont tous planqués dans tous les recoins qu’ils ont pu trouver ! Ils ont passé leur temps à ramper comme de la vermine de peur qu’on leur tombe dessus.

Du haut de son bâtiment, son balaise restant tente de me shooter Gradouble mais il fait que d’la merde. En fait il ne fera rien de toute la baston d'ailleurs... Quant à son pote au tapis il continue à gémir et se vider de son sang en rampant comme une merde du haut de son toit.


Vu que ces paydays d’en face ne veulent pas avancer, les deux frangins prennent position dans la tour et attendent de pied ferme les cranes-chauves en épaulant leurs fusils laser. Ca les emmerde royalement : ils avancent de plus en plus lentement avec tous ces canons de flingue pointés sur eux !

Vu que Gradouble et Bobby se retrouvent à poil sans leurs armes lourdes, ils ont décidé de se rappliquer en sautant les étages de la tour. Oui môssieur : en sautant ! Les escaliers c’est pour les pédés ! Et j’peux te dire qu’ils ont de bons restes de leurs cours d’athlé ces salopiots ! Z’ont descendu la tour plus vite que je m’enfile une bière, et c’est pas peu dire !

Pendant ce temps nous autres au sol on arrive enfin à prendre position sur cette grue, mais finalement elle offre nettement moins de couverts que prévu. Du coup on se fait canarder comme y faut par ces tapettes imberbes, mais on s’en sort pas mal avec seulement 2 de mes gars un peu secoués. Ronald se retrouve seul face à 2 gangers ennemis et il commence à limite se faire dessus. Il se fait charger, mais l’autre abruti d’en face s’est pris les pieds dans ses lacets et s’est étalé comme une merde juste devant mon Ronald ! Du coup mon fier guerrier n’avait plus qu’à lui balancer un coup de talon sur la nuque pour l''éliminer direct.

Ca a commencé à chauffer autant que le slip de ta ptite sœur au concert de M-Pokorax. Du coup Beau Gosse décide de passer en mode offensif. Il se place à côté de Ronald et shoote le ganger ennemi à bout portant à coup de fusil à pompe, mais il ne fait que le mettre à terre. Ni une ni deux, Beau Gosse charge direct sa cible récalcitrante en profitant de sa position surélevée et lui défonce la mâchoire à coups de crosse.

De l'autre côté de la grue, Rodrigo tente de charge le chef adverse caché derrière une caisse de livraison... mais il est trop court (c'est pas pour rien qu'on l'appelle « ptite bite ») et se retrouve tout seul comme un con, à poil au milieu de la pampa... Autant dire qu’il a pas fallut longtemps au chef des Œufs Durs pour lui coller une bastos, mais mon brave Kid s’en est tiré comme un vrai, avec à peine une égratignure.

Quant à moi je me positionne au sommet de la grue pour profiter de l’angle de tir et du couvert en même temps. Mais ça m’empêche pas de me prend une bastos de mitrailleuse adverse... même pas mal ! Mais je reste quand même couché un ptit moment histoire de me faire oublier :j’trouve ça plus prudent…

Y’a eu encore 2-3 échanges de tir après tout ça et ensuite le balaise adverse qui se trainait par terre dans une marre de sang a fini par tomber dans le coma. Avec 3 de potes mis hors combat, le chef des exhibos a fini par sonner la retraite.

VICTOIRE ! Le quartier est à nous !


Conclusion de la journée :
Z’ont vraiment trop des têtes de bite ces Delaques, avec leur crane chauve comme un gland et leur imper’ trop grand !

Comme on n'avait pas prévu à la base de rester trop longtemps dans le coin, on a exploré les environs tardivement pour pécho des territoires.
C'est un peu con, parce qu'avec tous les tunnels qu'on a trouvés, on aurait pu défoncer les têtes de gland encore plus facilement ! M'enfin vu la branlée qu'on leur a déjà mise on va pas venir se plaindre non plus. D'ailleurs on aurait pu leur piquer un territoire à ces cranes chauves, mais on a été beaux joueurs... faut pas les saigner tout de suite : autant les laisser gagner un peu de thune pour poouvoir leur en piquer encore plus la prochaine fois ! Je sens qu'on tiend un bon filon avec ces mous du gland : on va en faire nos gagneuses officielles, ça va tapiner sévère dans la sous ruche !

Après avoir défoncé la bande de crânes d'oeufs le chef est allé zoné chez Momo, notre fournisseur du coin en compagnie de Ronald, qui n'avait plus aucun territoire à exploiter. Johnny a trouvé une éppée energétique, un plan de ratskin et des lames rétractables.. plutôt cool tout ça ! Par contre Ronald n'a dégoté qu'un surgénérateur laser tout miteux... il l'a laissé où il l'a trouvé, à part faire exploser des fusils laser, ça sert vraiment à que dalle ce truc.

_________________
Vice Président

Dis-leur merde aux leaders !
(mais gentillement I love you)
Revenir en haut Aller en bas
Alf
ALF : Avatar Légendaire du Floodeur
avatar

Messages : 9056
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 38
Localisation : Metz (Cinq Sept über Alles)

MessageSujet: Re: Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]   Mar 09 Oct 2012, 11:07

Résumé de la partie de démo contre ??? (j'ai oublié qui était mon adversaire)

Bobby-Jim a succombé à ses blessure suite à une chute fatale du troisième étage lors d'une démonstration de saut (fallait bien montrer à mon adversaire comment fonctionne cette règle !)

Jonnhy B. Root, le chef du gang, est devenu partiellement sourd suite à une déflagration de son Bolter (et non pas à cause de la veuve 5 doigts contrairement à ce que certaines rumeurs infondées racontent) ce qui lui fit perdre un point de Cd... Sammy-Joe a quand a lui gagné un point de Commandement, grace à son grand sens de la dizipline et de l'organizazion... Ach Ja !
Ce qui devait arriver arriva : Sammy-Joe, se sentant pousser des ailes, voulu devenir Calife à la place du Calife et provoqua Jonnhy en duel. (c'est la pire chose qui pouvait arriver sur le tableau aléatoire !)

Ils se la sont joué à la Cow-Boy (scénario Permier Sang), avançant pas à pas l'un vers l'autre, la main sur le holster, prêts à dégainer.
C'est Sammy-Joe qui ouvrit le feu en 1er, mais manqua sa cible (comme à son habitude). Johnny tira en retour mais manqua lui aussi (comme à son habitude) malgré la portée extrêmement courte.
Sammy-Joe chargea alors courageusement son chef, malgré les risques encourus face à l'épée energétique de Johnny !
Bien décidé à se débarasser de son ganger insoumis aux dents longues, Johnny fit décrire de grands cercles à son épée... et ne fit que tuer les mouches (comme à son habitude). Sammy-Joe lui décrocha alors 2 droites dans la gueule, mais ne parvint pas à blesser son chef (comme à son habitude).
Le 2ème round fut tout aussi lamentable, Johnny B. Root était visiblement trop ému pour pouvoir faire du mal à son ancien camarade et le laissa gentiment lui refoutre un pain dans la gueule... mais Sammy-Joe ne lui fit aucun mal (comme à son habitude).
Le 3ème round de ce déplorable spectacle mit enfin un terme aux souffrances morales du chef déchu en l'envoyant au tapis d'un coup de crosse bien placé (Putain mais fuck !!! 3 tours de CàC et il est pas foutu de foutre un coup d'épée ! Tu parles d'un chef à 2 balles !!!)

Après ce magnifique combat handisport, Jonnhy se releva sans aucune blessure (récupération totale), Sammy-Joe avait probablement retenu ses coups malgré tout.
Mais la blessure intime de Jonnhy ne guérira jamais quant à elle... il tourna les talons et quitta ce gang qu'il avait tant aimé pour devenir mercenaire (c'est à nouveau la pire chose qui pouvait arriver sur le tableau aléatoire !)
Les Desperados, qui n'avaient pas les moyens de l'engager même au prix d'ami, avec la promo de -50% que proposait Jonnhy, le laissairent partir, un peu amers malgré tout (tu m'étonnes... il était putain de sur-équipé !!!)

Nous vous faisons grace de la partie suivante, où Gradouble passa lui aussi l'arme à gauche... adieu Bolter lourd et lance-plasma volé sur les Delaque... ça fout un sacré coup au porte-monnaie !

Le gang fut finalement dissous, mais certains gangers reviendront peut-être pour de nouvelles aventures en se faisant enrôler dans le nouveau gang venu de la côte ouest et qui fait parler de lui de plus en plus...


Los Locos Chicanos !

_________________
Vice Président

Dis-leur merde aux leaders !
(mais gentillement I love you)
Revenir en haut Aller en bas
Abdé
Roule mort
avatar

Messages : 1459
Date d'inscription : 21/09/2010
Age : 39
Localisation : Hettange Grande

MessageSujet: Re: Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]   Mar 09 Oct 2012, 14:54

Comme vais je expliquer a mon chef mon fou rire de 14h54...

Quelle magnifique aventure et quel beau finish

Merci les chicanos !!!
Revenir en haut Aller en bas
Alf
ALF : Avatar Légendaire du Floodeur
avatar

Messages : 9056
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 38
Localisation : Metz (Cinq Sept über Alles)

MessageSujet: Re: Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]   Mar 09 Oct 2012, 20:07

Ah non là c'était les Desperados ! Les Chicanos vont bientôt arriver, avec des patronymes encore plus mieux que les desperados et un fluff qui risque de déchirer l'anus à sa mère !

_________________
Vice Président

Dis-leur merde aux leaders !
(mais gentillement I love you)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon ex-Gang : les Desperados Housewine [R.I.P.]
» Le Gang des Citrouilles
» Super Gang
» Carte du Gang
» Gang "Roméo et Juliette"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blitz57 :: Les jeux :: Necromunda / Shadow War Armageddon :: Le Titty Twister-
Sauter vers: